La référence technique au service des éleveurs

Agriculture écologiquement intensive

Répondre à l'attente sociétale du bien-être animal

Chaque année, CIWF organise à Paris une cérémonie pour remettre ses Trophées du bien-être animal.

Depuis leur première édition en 2010, les Entretiens de l'Agriculture écologiquement intensive (AEI) à Angers ont toujours voulu être un lieu de rencontre et de débat, pour avancer sur le sujet d'une meilleure productivité agricole associée à un meilleur respect de l'environnement. Ces entretiens prônent l'ouverture, l'écoute et la tolérance, "hors des étiquettes professionnelles, syndicales, politiques ou autres".

C'est ainsi qu'on a pu y écouter entre autres, le 6 février dernier, Amélie Legrand, chargé des affaires agroalimentaires pour l'association CIWF (Compassion in World Farming), une organisation non gouvernementale (ONG) dont l'objectif est d'améliorer les conditions de vie des animaux d'élevage. Cette thématique fait en effet partie des attentes sociétales fortes, en matière de respect de l'environnement au sens large.

CIWF a été créée en 1967 par un éleveur laitier britannique. Elle est désormais reconnue comme organisation internationale de référence dans le domaine du bien-être des animaux d'élevage.
Nous ne sommes pas dans l'opposition frontale mais dans une approche positive et partenariale visant à développer des relations de confiance avec les entreprises.

CIWF compte 70 employés permanents dans le monde et a depuis 2011 un bureau en France qui compte cinq personnes. Ses activités consistent à:
• informer le grand public (à l'occasion du Salon de l'agriculture notamment);
• faire du lobbying politique;
• produire des rapports scientifiques sur la base d'études et de recherches existantes;
travailler avec l'industrie agroalimentaire pour l'inciter à intégrer le bien-être animal dans ses cahiers des charges.

Trophées Les vaches d'or

Nous ne voulons pas rester dans une niche. Nous voulons faire évoluer les standards de l'ensemble de la production et atteindre le plus grand nombre de consommateurs, afin de maximiser l'impact de notre action. Nous voulons que les entreprises intègrent le bien-être animal à leur stratégie d'entreprise, qu'elles en fassent une opportunité commerciale, un levier de différenciation de leurs marques. Pour cela, nous sommes 12 personnes à CIWF à conseiller et accompagner les entreprises en Europe.

Pour que les entreprises puissent valoriser leurs efforts auprès des consommateurs, CIWF a créé les Trophées du bien-être animal. Cela a commencé en 2007 avec les œufs d'or, suivis des poulets d'or, vaches d'or et porcs d'or.
Par exemple, la marque Amora pour ses mayonnaises ou la marque MacDonald pour ses petits déjeuners, ont fait le choix de ne plus utiliser d'oeufs issus de poules en cages, mais uniquement des oeufs issus de poules en plein air ou au sol.

Parmi la trentaine de lauréats des Trophées Les vaches d'or, on trouve notamment la marque Philadelphia, Ben & Jerry's ou encore Les 2 vaches. CIWF travaille aussi avec Danone sur un guide de bonnes pratiques à destination des éleveurs.

CIWF vit uniquement de dons et ne reçoit rien des entreprises avec lesquelles elle travaille, a précisé Amélie Legrand. Avec environ 600 lauréats de nos Trophées, nous estimons que plus de 377 millions d'animaux d'élevage bénéficient d'engagements relatifs au bien-être animal, et que plus de 360 millions de consommateurs ont été potentiellement touchés avec les actions de promotion des marques.

Lire aussi:
Le bien-être animal pour améliorer la productivité
Les 2 vaches: "inventons un nouveau modèle agroalimentaire ensemble"

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.