La référence technique au service des éleveurs

désherbage

Désherbage du lupin bio

Les meilleurs scénarios

Publié le 09/11/2018 par Marie Dominique GUIHARD dans
Le lupin blanc est le lupin le plus intéressant pour l'éleveur. Photo Weber/Inra

La graine de lupin, riche en protéines, peut être intéressante pour l'alimentation animale.

Désherbage du maïs fourrage

Le plus tôt est le mieux !

Publié le 07/05/2018 par Hélène Flamant dans
Désherbage trop tardif en maïs fourrage sur flore dicot : la concurrence est très visible (maïs plus court et carencé en azote) par rapport au témoin à droite.

Comme toutes les cultures d’été, le maïs fourrage est particulièrement sensible à la concurrence des adventices. Selon la nature et la densité de la flore, la nuisibilité mesurée peut aller jusqu’à 80 % du rendement. Voici les recommandations d'Arvalis-Institut du Végétal.

Maïs fourrage

Réussir le désherbage pour maîtriser le rendement

La concurrence des adventices s’exerce précocement sur la culture de maïs, dès le semis et jusqu’à ce que la végétation recouvre l’inter-rang, c’est-à-dire vers douze feuilles. Dans ces conditions, une lutte précoce est vivement recommandée, pour conserver tout le potentiel de la parcelle. Photo : H. Grare/Pixel image

Un désherbage maïs bien réalisé permet de limiter l’impact nuisible des mauvaises herbes et de conserver le potentiel de la culture en rendement et en qualité. Il limite de plus le risque de réenherbement de la parcelle et l’enrichissement du stock grainier d’adventices pour les cultures suivantes et les parcelles voisines

Station expérimentale Trévarez

Un maïs plus productif et plus écolo en rotation

Un maïs cultivé après le retournement d'une prairie pâturée permet un avantage de 3 tMS/ha par rapport à un maïs cultivé en monoculture. Photo : M. Ballan/Pixel image

Un meilleur rendement avec moins de produits phytosanitaires consommés : voilà ce que permet un maïs fourrage cultivé dans une rotation avec céréales et prairie, comparé à un maïs en monoculture.