La référence technique au service des éleveurs

union européenne

Agreste

La baisse du cheptel bovin français se poursuit

Avec un peu moins de 3,5 millions de têtes en 2019, le nombre de vaches laitières s’inscrit en baisse de 1,2 % par rapport à 2018. Photo : D.Bodiou/Pixel6TM

Après une progression entre 2014 et 2016, le cheptel bovin français recule pour la troisième année consécutive, selon la dernière note Agreste conjoncture « Animaux de boucherie » du ministère de l’Agriculture.

« Perspectives agricoles 2019-2028 » de l’OCDE et de la FAO

Les pays en développement, moteurs du marché mondial du lait

D’ici à 2028, la production mondiale de lait devrait croître de 1,7% par an, plus de la moitié de cette hausse provenant de l’Inde et du Pakistan. ©Alexandra Giese/AdobeStock

L'Organisation des nations unies pour l'agriculture et l'alimentation (FAO) et l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) ont publié le 8 juillet les « 

Conjoncture

La production de lait se redresse

Selon le Cniel, la tendance haussière de la production de lait devrait se poursuivre dans l’Union européenne au cours des prochains mois. Photo : C. HELSLY/CNIEL

La collecte française de lait augmente de nouveau depuis la fin du mois d’août, indique le Centre national interprofessionnel de l'économie laitière (Cniel) dans une note publiée le 29 novembre. Elle dépasse désormais assez largement le niveau de l’année 2016, et rejoint celui de l’année 2015. 

Marchés mondiaux du lait

L’UE responsable des suppléments de collecte

En 2016, L'Union européenne a réalisé presque la totalité des suppléments de collectes des grands bassins laitiers excédentaires. Photo : 279photo/Fotolia

L’Union européenne a vu le prix du lait baisser mais pas de façon homogène entre ses pays membres : de - 15 % pour la France et l’Ukraine à 315 €/1 000 litres, jusque - 25 % pour l’Allemagne à 273 €/1 000 litres…

Marché mondial

Lait : consommation en hausse lente mais constante

Rabobank voit la croissance de la consommation de produits laitiers se poursuivre en Asie, ainsi qu’aux États-Unis et dans l’Union européenne. Photo : Fotolia

Les perspectives du marché mondial des produits laitiers resteront faibles tout au long de l’année 2016, mais avec une pression à la hausse sur les prix à l’approche de 2017, estime la banque néerlandaise Rabobank.

Rapport Rabobank

Un rééquilibrage du marché mondial du lait en vue?

Les prix du lait sont faibles en Nouvelle-Zélande et devraient entrer dans une phase de redressement dans de nombreuses régions ces prochains mois. Photo : Thomas Launois-Fotolia

La production mondiale de lait a continué de croître plus rapidement que la demande ces derniers mois, indique un rapport de la banque néerlandaise RabobankL'Union européenne, avec la suppression des quotas laitiers, a été le principal moteur de la croissance de l'offre au cours de la période…

Pages