La référence technique au service des éleveurs

vache laitière

Projet Prolific

Un gène du tissu adipeux en cause dans l’infertilité des vaches laitières

Dans le cadre du projet européen Prolific, des scientifiques ont identifié un gène du tissu adipeux qui pourrait être impliqué dans la baisse de fertilité des vaches laitières ayant les meilleures productions de lait, comme les prim’holstein. © N. Chemineau/Pixel Image

La vache laitière, dont la capacité d’ingestion après le vêlage est insuffisante pour couvrir les besoins énergétiques de début de lactation, doit puiser dans ses réserves corporelles, principalement son tissu adipeux. Or, chez les vaches laitières qui présentent les meilleures productions de lait, la balance énergétique négative a une forte incidence sur leur capacité à se reproduire

OP Lait Bio Seine et Loire et Lactalis

Un accord sur le prix du lait bio à 473€/1000l en 2019

Les deux partenaires annoncent également avoir travaillé à la construction d’un plan de progrès des exploitations laitières bio. Les objectifs d’amélioration continue portent sur la composition de l’alimentation des vaches laitières, le pâturage, le bien-être animal et la préservation de la biodiversité.

L’Organisation de producteurs lait bio Seine et Loire et le Groupe Lactalis ont annoncé avoir conclu un accord sur l'augmentation du prix de base du lait biologique à la production pour 2019. L’accord porte le prix de base moyen à 473 €/1000 litres pour l’année, en hausse de 1,07% (+ 5 €) par rapport à 2018.

Effectifs du cheptel bovin

Près de 600 000 bovins en moins en France en deux ans

Le repli des effectifs de vaches laitières s’est poursuivi en France en 2018 (- 1,2 % sur un an). Photo : DR

En 2018, pour la seconde année consécutive, le cheptel bovin en France s’inscrit en repli après une période de hausse de trois ans.

Bretagne

1re unité de microméthanisation en lisier de bovin

L’unité de micro-méthanisation de l’EARL de Fromentoriaux (56) produit chaque année près de 700 000 kWh d’énergie sous forme d’électricité et de chaleur. Photo : Triskalia

Le 6 juillet dernier, Josiane et Fabrice Sablé, de l’EARL de Fromentoriaux (Guilliers, Morbihan) ont ouvert au public leur unité de micro-méthanisation fonctionnant uniquement à base de lisier bovin, mise en service en décembre 2017.

Prévisions viande bovine 2018

Une nouvelle baisse des sorties de taurillons

Le recul global de la production de viande bovine en France en 2018 découlera notamment de la baisse des volumes de taurillons abattus.

Le repli de production de viande bovine enregistré en France en 2017 devrait se poursuivre en 2018, sont les prévisions élaborées par le GEB-département de l'économie de l’Institut de l’élevage.

Races bovines laitières

Le croisement s’accompagne de gains de rentabilité

Selon l’Inra, les effets bénéfiques du croisement entre races ne sont obtenus à plein qu’au bout de 10-15 ans et en soumettant tout le troupeau à un schéma de croisement rotatif. Photo : DR

Le croisement entre races bovines laitières reste très peu développé en France. Selon l’Inra, dans le contexte actuel de prix instables, tant pour les intrants que pour le lait commercialisé, « cette pratique apparaît comme une voie pertinente pour améliorer les performances technico-économiques des ateliers initialement en race pure Holstein et produisant jusqu’à 9 000 l/vache/an ».

Prim’Holstein France

eCow, pour un classement économique des vaches

eCow était en démonstration sur le stand de Prim’Holstein France lors du Space où chaque éleveur adhérent pouvait tester le logiciel et repartir avec le classement économique des vaches de son troupeau. Photo : D. Bodiou/Pixel image

Lors du Space 2017, Prim’Holstein France a lancé le logiciel eCow, une solution de classement économique des vaches laitières, révélant la rentabilité des animaux au sein des élevages.

Accouplements

Le croisement bovin laitier reste très minoritaire

Le croisement bovin laitier se développe, mais reste très minoritaire. Pour les IA premières (premier choix de l’éleveur), seulement 0,6% sont en croisement avec une autre race laitière. 86,7% sont en race pure prim’holstein. Photo : CNIEL

Le croisement laitier consiste à accoupler des femelles d'une race laitière ou des femelles croisées de type laitier à des taureaux d'une autre race laitière pour produire des femelles qui seront élevées dans le troupeau pour la production et la reproduction.

Pages