La référence technique au service des éleveurs

viande bovine

Suivi des fermes du réseau Inosys

La rémunération de l'éleveur est faible

La situation économique des exploitations de viande bovine n'est pas au mieux de sa forme selon les observations effectuées durant 10 ans grâce au réseau Inosys. Photo : DR

Le suivi des 124 exploitations spécialisées dans la viande bovine par l’Institut de l’élevage permet de dresser un panorama de leurs situations technico-économiques. Les résultats sont insatisfaisants mais des pistes d’amélioration existent…

Étude du cabinet Blézat Consulting

"La filière bovine ne produit pas assez de valeur"

Sur le marché intérieur, la demande s’oriente clairement vers la viande hachée et les pièces nobles sont de plus en plus difficiles à valoriser, constate le cabinet Blézat Consulting. Photo : milanchikov

Le cabinet Blézat Consulting a réalisé, à la demande de FranceAgriMer, un travail d’évaluation des évolutions du contexte économique, réglementaire et sociétal des filières agricoles depuis la définition des premières stratégies nationales à l’horizon 2025, publiées en 2014.

Marchés mondiaux de la viande

Un monde sous tension

L’Europe est présente sur le marché de la viande bovine sur le pourtour méditerranéen, en concurrence avec l’Uruguay et le Brésil. Photo : H.Grare/Pixel Image

L’Europe est soumise à la concurrence toujours plus vive des pays d’Amérique du Sud et des États-Unis. Des pays, jusque-là très fermés – Chine, Israël, Japon – commencent à entrouvrir leur marché. L’Institut de l’élevage a dressé un panorama des échanges en viande bovine, le 14 juin, à l’occasion de la journée « Marché mondiaux de la viande ».

Relance de la consommation

Il faut redonner une identité à la viande bovine

La consommation se végétalise. Shocky/fotolia

Dans un contexte pourtant difficile, des marges de manœuvre existent pour la commercialisation de viande bovine produite en France. C’est en tout cas la conclusion et l’espoir de la journée viande bovine organisée par les chambres d’agriculture des Pays de la Loire le 7 mars dernier à Ancenis.

Exportations

Chine, levée de l'embargo ESB sur le bœuf français

Publié le 06/03/2017 par Hélène Grare-Flamant dans
La levée de l'embargo chinois sur la viande bovine française s'appliquera à la viande désossée des bovins âgées de moins de trente mois. Photo : Deborah Benbrook/Fotolia

L'ambassade de France à Pékin vient d'annoncer officiellement la levée de l'embargo ESB sur le boeuf français, imposé depuis 2001. Cette décision s'appliquera à la viande désossée des bovins âgées de moins de trente mois.

Lait et viande bovine

Des mesures de soutien aux éleveurs en difficulté

1000 euros seront versés d’ici la fin de l’année à l’ensemble des producteurs de lait en difficulté.  Photo : P. Dureuil/CNIEL

Le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire Stéphane Le Foll a annoncé le 18 novembre des dispositifs de soutien aux agriculteurs, dont le versement de 1 000 euros à l’ensemble des producteurs de lait en difficulté d’ici à la fin de l’année.

Pays de la Loire

Des pistes pour mieux valoriser les bovins viande

La réflexion des acteurs des Pays de la Loire a principalement porté sur la valorisation des femelles allaitantes. Photo : N. Tiers/Pixel image

La région des Pays de la Loire représente environ 15% de la production nationale de viande bovine. Afin de pérenniser cette production dans un contexte de crise de l'élevage, une réflexion collective est menée depuis 6 mois par la chambre régionale d'agriculture et les coopératives Terrena et Cavac, via leurs organisations de producteurs Ter'élevage et Bovinéo.

Exportation de viande

Quelle stratégie pour la plateforme Export France?

La plateforme concerne les viandes fraîches et congelées, les abats, gras et sous-produits et les produits à base de viande. Photo : N. Tiers/Pixel image

La nouvelle plateforme Viande France Export doit aider la filière bovine à répondre collectivement aux opportunités commerciales à l’export.

Champagne-Ardenne

L’engraissement méthode champenoise

La région Champagne-Ardenne dispose des ressources alimentaires pour l'élevage de bovins. Photo : DR.

En Champagne-Ardenne, sur 25 000 broutards vendus par des cheptels naisseurs, seuls 10 000 sont engraissés dans la région.

Pages