La référence technique au service des éleveurs

viande bovine

Rapport 2019 de l’Observatoire des prix et des marges

Le prix à la production du lait en hausse de 1 % en 2018

La rémunération de la plupart des éleveurs laitiers s’est dégradée en 2018, l’évolution du prix du lait n’ayant pas permis de compenser la hausse des coûts de production. ©P. Dureuil/CNIEL

Le 8e rapport de l’Observatoire de la formation des prix et des marges des produits alimentaires, présenté le 3 juin, confirme la progression d’ensemble des prix agricoles entre 2017 et 2018, de l’ordre de 2,2 %.

Viande bovine

Interbev valide la méthode de calcul de l’indicateur de prix de revient

Les représentants de la section bovin d’Interbev ont validé la méthode de calcul d’un indicateur de prix de revient en viande bovine.

Les représentants de la section bovin d’Interbev1 ont validé le 31 janvier 2019 la méthode de calcul d’un indicateur de prix de revient en viande bovine.

Prédiction de la qualité de la viande bovine

La science progresse

Les programmes de recherche successifs ont permis d’identifier des gènes impliqués dans la tendreté de la viande et permettent, désormais, d’envisager la création d’outils opérationnels de prédiction des qualités de la viande.

Les travaux, nationaux et internationaux, entrepris depuis le début des années 2000, ont permis d’accéder à une meilleure connaissance des processus biologiques impliqués dans l’élaboration de la tendreté de la viande bovine.

Étude prospective

Quel avenir pour la filière viande bovine à l'horizon 2040 ?

La Mission Prospective de FranceAgriMer a imaginé cinq scénarios d'avenir pour la filière viande bovine française, "qui puissent servir aux décideurs de la filière, en vue de l'élaboration de stratégies gagnantes".

FranceAgriMer a réalisé, à la demande d'Interbev, un exercice de propsective sur la filière viande bovine à l'horizon 2040. Les professionnels, les chercheurs et les experts mobilisés ont imaginé cinq scénarios contrastés d'évolution de la filière viande bovine.

Marchés mondiaux de la viande

La Chine importe toujours plus de viande

Aujourd'hui, la France est en négociation pour une ouverture du marché chinois afin de pouvoir exporter de a viande bovine.

Avec 1,374 milliard d'habitants, la Chine est le premier pays de la planète par sa population. Pour se nourrir, elle importe, pour le moment, de la viande de 14 pays.

Réglementation

OP : Les conditions de reconnaissance précisées

Pour être reconnue comme OP pour la catégorie "lait de vache", l’organisation de producteurs justifie soit d’un nombre minimum de 200 membres producteurs, soit d’un volume minimum de 60 millions de litres de lait commercialisés.

Le décret n°2018-313 du 27 avril 2018 publié au Journal officiel du 28 avril 2018, adapte les dispositions régissant les organisations de producteurs (OP), les associations d'organisations de producteurs (AOP) et les groupements de producteurs à la réglementation européenne et à la partie législative du Code rural et de la pêche maritime.

Viande bovine

Diagnostiquer le bien-être animal avec BoviWell

BoviWell, un outil de diagnostic du bien-être animal ?

Seize organisations agricoles et Moy Park Beef Orléans ont travaillé en commun pour développer l’outil de diagnostic BoviWell, entièrement destiné aux professionnels. Avec celui-ci, les techniciens d’élevage évaluent et identifient les bonnes pratiques des éleveurs. 

Prévisions viande bovine 2018

Une nouvelle baisse des sorties de taurillons

Le recul global de la production de viande bovine en France en 2018 découlera notamment de la baisse des volumes de taurillons abattus.

Le repli de production de viande bovine enregistré en France en 2017 devrait se poursuivre en 2018, sont les prévisions élaborées par le GEB-département de l'économie de l’Institut de l’élevage.

Suivi des fermes du réseau Inosys

La rémunération de l'éleveur est faible

La situation économique des exploitations de viande bovine n'est pas au mieux de sa forme selon les observations effectuées durant 10 ans grâce au réseau Inosys. Photo : DR

Le suivi des 124 exploitations spécialisées dans la viande bovine par l’Institut de l’élevage permet de dresser un panorama de leurs situations technico-économiques. Les résultats sont insatisfaisants mais des pistes d’amélioration existent…

Étude du cabinet Blézat Consulting

"La filière bovine ne produit pas assez de valeur"

Sur le marché intérieur, la demande s’oriente clairement vers la viande hachée et les pièces nobles sont de plus en plus difficiles à valoriser, constate le cabinet Blézat Consulting. Photo : milanchikov

Le cabinet Blézat Consulting a réalisé, à la demande de FranceAgriMer, un travail d’évaluation des évolutions du contexte économique, réglementaire et sociétal des filières agricoles depuis la définition des premières stratégies nationales à l’horizon 2025, publiées en 2014.

Pages