La référence technique au service des éleveurs

Génosanté

Bientôt un index "Acétonémie" pour les bovins

L'index "Acétonémie" a un intérêt économique pour les éleveurs. Photo: A.Cotens/Pixel image

Dès le mois d’août 2016, un index «Acétonémie» et un index de synthèse «Santé» seront disponibles pour les éleveurs en races prim’holstein, pie rouge et normande. Cette nouveauté est issue du projet Génosanté.

Initié en 2014 par l’entreprise Evolution, le projet Génosanté regroupe des acteurs de la filière laitière (entreprises de sélection, de conseil en élevage, industriels et instituts de recherche) dans le but d’améliorer la « santé productive » des vaches laitières. Destiné à créer de nouveaux index relatifs à la santé animale et formaliser les conseils de mise en œuvre associés, le projet Génosanté travaille aussi à l’harmonisation de l’accompagnement des éleveurs par les différents partenaires.

Maëlle Philippe, responsable du projet Génosanté explique :

Il ne s’agit pas d’ajouter de nouvelles colonnes aux index déjà proposés aux éleveurs mais de proposer de nouveaux outils, ayant un impact financier direct sur les élevages. Par exemple, on estime qu’une acétonémie a le même coût qu’une mammite clinique.

Pourtant, aujourd'hui, seule la résistance aux mammites cliniques est à ce jour prise en compte directement dans la sélection des races bovines laitières. Pour les autres maladies, la sélection se conduit uniquement grâce à des critères indirects.

Plus de 2,7 millions de phénotypes étudiés

L’acétonémie est une pathologie métabolique qui intervient chez la vache laitière haute productrice en début de lactation. Elle entraine la diminution de la production laitière (jusqu’à 500kg pour une primipare), impacte la reproduction et augmente le risque de rétention placentaire.

Afin de déterminer ce nouvel index « Acétonémie », plus de 450 000 phénotypes en race normande et 2,7 millions en races prim’holstein et pie rouge ont été collectés par l’outil Cetodetect®, développé par les entreprises de conseil en élevage de l’Ouest. Ces données ont ensuite été analysées et mises en corrélation avec les données issues des génotypages par Inra, Allice et l’Idele.

L’index « Acétonémie » est accompagné de la mise en place d’un nouvel index de synthèse « Santé ». Il combine l’« Acétonémie » avec 3 caractères déjà évalués : la synthèse « Fertilité », la synthèse « Santé de la mamelle » et la « Longévité ». Cet index de synthèse « Santé » Génosanté évoluera avec le développement de nouveaux caractères indexés à travers le projet.

21€/VL d’économies cumulées dès la deuxième génération

L’index «Acétonémie» permettra d’optimiser la conduite d’un cheptel en prenant en compte ce nouveau critère dans les plans d’accouplements. Ainsi, par l’accouplement de femelles génétiquement sensibles à l’acétonémie avec des taureaux améliorateurs, le nombre d’acétonémies clinique et sub-clinique devrait diminuer au fur et à mesure des générations.

Il est attendu dès la 1re génération une réduction de 21% des cas d’acétonémie soit 12€ annuel par vache laitière d’économies (1200€ pour un troupeau de 100 vaches). Dans la 2e génération, l’amélioration attendue est de 36% soit 21€/VL d’économies cumulées (2100€ pour 100 VL).

En plus de cet intérêt économique direct, les éleveurs pourront prendre progressivement de l’avance sur les attentes réglementaires actuelles et futures, en ce qui concerne l’usage des antibiotiques par exemple (plan Ecoantibio 2012-2017), mais aussi améliorer le bien-être animal en diminuant les pathologies.

Deux évaluations seront disponibles :

TYPE D’INDEX QUELS ANIMAUX ? QUELS ÉLEVEURS ?
Polygénique Vaches laitières disposant de performances Adhérents au service CETO’DETECT® proposé par BCEL Ouest, Seenergi et EILYPS
Génomique Taureaux diffusés et femelles génotypées Animaux génotypés par EVOLUTION, AURIVA, ELITEST ou les ECEL partenaires.
L’historique sera repris pour les animaux déjà génotypés

 
Ces nouveaux caractères seront progressivement enrichis avec d’autres caractères et complétés par un élargissement de la palette de conseils associés. Les travaux d’indexation se focalisent notamment cette année sur la santé des pieds.

Lire aussi :
Maîtriser les mammites avec moins d'antibiotiques
L'offre normande d'Evolution pour l'éleveur libéré
Améliorer la santé du pied grâce à la génétique

Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site