La référence technique au service des éleveurs

Filière viande bovine

Système U s'engage pour une meilleure rémunération des éleveurs

Publié le 17/12/2020 par Hélène Flamant dans
1 100 éleveurs de trois groupements de producteurs recevront une rémunération complémentaire de 50 euros par bête. ©DenisMArt/Adobe Stock.

Afin de renforcer son soutien à l'élevage français, Système U a signé un accord avec trois groupements de producteurs de viande bovine et des industriels transformateurs pour augmenter la rémunération des éleveurs.  
 
Système U, en lien avec Elivia, filiale de la coopérative Terrena, et Bigard, s'engage à compléter la rémunération des éleveurs, réunis en trois groupements de producteurs, qui fournissent l'ensemble de la viande servant à l'élaboration des steaks hachés surgelés à la marque U, soit un volume de 1 700 tonnes de viande par an. 1 100 éleveurs recevront une rémunération complémentaire de 50 euros par bête, pour un total de 17 000 bêtes par an, soit 850 000 euros. 
 
Cet accord concrétise le dispositif de ruissellement souhaité par les États généraux de l'alimentation (EGalim), permettant une meilleure traçabilité et une transparence de la rémunération des éleveurs, sans augmenter le prix payé par le consommateur. 
 
Cette mesure s’applique à une référence majeure des linéaires puisque le steak haché est aujourd’hui le produit le plus commercialisé en matière de viande bovine. 

Des engagements de long terme en faveur de la filière bovine 

L'accord constitue un nouvel engagement fort à destination de la filière bovine, qui vient s'ajouter à tous les dispositifs mis en place par Système U en faveur d'une meilleure qualité, d'un prix équilibré et d'une juste rémunération des producteurs. 
 
En 2016, l'enseigne a été la première à mettre en place une gamme “Éleveur et engagé” de races à viande qui représente 40% minimum du rayon boucherie et a généré pour les éleveurs près de 14 millions d’euros en revenu complémentaire. En 2019, elle s'était engagée à ce que le label Rouge représente 40% de l’offre en viande bovine d'ici cinq ans. Par ailleurs, toute la viande fraîche de bœuf vendue dans les rayons boucherie traditionnelle est d’origine France. 
 

"Cet accord illustre une nouvelle fois la volonté historique de l’enseigne de soutenir l’évolution de la filière ainsi qu’une meilleure rémunération des éleveurs français, qui ont contribué au maintien de la souveraineté alimentaire de notre pays pendant la crise sans précédent que nous traversons", explique Dominique Schelcher, président de Système U.  

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site