La référence technique au service des éleveurs

Émissions GES

Beef carbon labellisé par la COP21

Les 4 pays partenaires sont représentatifs de la production de viande bovine des secteurs laitiers et allaitants. Photo: A. Cotens/Pixel image

Réduire l’empreinte carbone de la viande bovine de 15 % d’ici 10 ans, voilà l’objectif du programme européen Beef carbon. Il s’appuie sur 10 années d’expertises et de recherches en élevage pour mieux évaluer les sources d’émissions de gaz à effet de serre et les leviers d’atténuation. Le programme associe la France, l’Irlande, l’Italie et l’Espagne ainsi que 100 partenaires dont l’Inra et France conseil élevage. L’Institut de l'élevage avec le soutien d’Interbev en est le pilote.

Le programme Beef carbon a été distingué, avec 5 autres projets agricoles internationaux, par les présidences péruviennes de la COP20 et françaises de la COP21, le secrétariat de la Convention cadre des Nations unies pour les changements climatiques et le secrétariat général des Nations unies. Il a été sélectionné comme un « programme européen ambitieux, techniquement efficace, scientifiquement valide et pertinent pour venir compléter les engagements des États dans la lutte contre le changement climatique. »

Une méthode recherche-action

D’autre part, le programme Beef carbon vient d’être reconnu par le ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie comme initiative exemplaire dans la lutte contre le changement climatique et bénéficie dorénavant à ce titre du label officiel COP21.

Beef carbon emploie « une méthode de recherche-action participative qui place l’éleveur au cœur du projet ». Ainsi, en 2016, 2 000 élevages seront évalués selon le diagnostic environnemental Cap2er. Cette évaluation permettra de disposer de références dans des contextes de production variés et représentatifs de la diversité des élevages au niveau national et européen. Selon Jean-Baptiste Dollé, chef du service environnement - bâtiment à l’Institut de l'élevage :

En effet, les 4 pays partenaires sont représentatifs de la production de viande bovine des secteurs laitiers et allaitants. Leur cheptel représente 32% du troupeau européen et une large diversité de systèmes de production.

Il s’agira ensuite de promouvoir les meilleures techniques afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre et accroître le stockage de carbone, tout en préservant la viabilité économique de l’élevage et les conditions de travail de l’éleveur.

Pour promouvoir les systèmes bas-carbone, 170 fermes pilotes démontreront l’intérêt des différents leviers de réduction de l’impact environnemental comme la gestion du troupeau, l’autonomie fourragère ou la valorisation des coproduits céréaliers. 190 techniciens composeront un réseau européen autour du programme pour un déploiement à grande échelle.

À lire aussi :
Climat : et si l’élevage était une solution ?

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.