La référence technique au service des éleveurs

Les tendances 2013 du contrôle laitier

Moins d'élevages laitiers mais plus de vaches

Alors que le nombre d'adhérents au Contrôle Laitier a diminué en 2013, le nombre de vaches contrôlées a, lui, augmenté.

Édités chaque année par l’Institut de l’Élevage, en collaboration avec France Conseil Élevage et le CNBL, les résultats du Contrôle Laitier 2013 sont désormais disponibles.

Le nombre d'élevages bovins en France a continué de regresser en 2013. La tendance est la même concernant les adhérents au Contrôle Laitier officiel: ils étaient 44 520 en 2013, en diminution de 4,2% par rapport à 2012. En 2003, on dénombrait encore 66 000 adhérents au Contrôle Laitier. Le nombre d'exploitations ayant fourni des résultats de lactations continue également de baisser (-3,6%) pour atteindre 48 177 exploitations.

En revanche, 2 576 196 vaches laitières ont été contrôlées en 2013, soit une augmentation de 1,3% par rapport à 2012. La taille des unités laitières accentue sa progression. L'effectif est passé de 38,7 en 1998 à 54,7 vaches en 2012. En 2013, les unités laitières ont encore augmenté leur effectif à un rythme très soutenu: 57,9 têtes en moyenne par troupeau (+ 3,2 vaches).Le pourcentage d'exploitations avec plus de 60 lactations atteint 30,8% (contre 28,1% en 2012) et réprésente désormais 49,1% des lactations.

Les trois grandes races nationales (prim’holstein, montbéliarde et normande) représentent désormais 92,8% du cheptel (soit -0,3% par rapport à l’année précédente).

+ 908 kg de lait entre 2004 et 2013

La production laitière brute baisse de 146 kg par rapport à 2012 pour atteindre 8 415 kg en moyenne par vache, avec des lactations dont la durée s'est un peu accrue (342 jours contre 339 en 2012). Dans le même temps, le taux butyreux se stabilise à 39,6 g/kg et le taux protéique baisse de 0,2 g pour atteindre 32,2 g/kg.

La situation cellulaire s’améliore légèrement en 2013: la proportion de lactations qui comptent au moins deux contrôles avec une numération cellulaire supérieure à 800 000 cellules baisse légèrement atteignant 15,7% (16,2 en 2012). En parallèle, la part des lactations avec l’ensemble des contrôles inférieurs
à 300 000 cellules augmente légèrement jusqu’à 42,7% (41,9% en 2012).

Il convient de noter que, sur la période 2004-2013, la production moyenne par vache a gagné 908 kg de lait et 19 jours de lactation.

Retrouvez l'ensemble des résultats 2013 du Contrôle Laitier, par race et par département, sur le site de l'Institut de l'Élevage.

 

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.