La référence technique au service des éleveurs

Fourrage

Ensilage de maïs grain humide : un concentré fermier « de premier choix »

Publié le 30/08/2021 par Claire LAMY GRANDIDIER dans
Ensilage de maïs grain humide : un concentré fermier de « premier choix ». CP : Arvalis

Avec une valeur énergétique de 1,23 UFL, le maïs grain humide se présente comme un concentré fermier « de premier choix » pour les bovins. Comparé à un maïs ensilage plante entière, il est 2,5 à 3 fois plus riche en amidon. 
 
Souvent utilisé par les éleveurs de porcs, le maïs grain humide serait un levier pour ajuster le niveau énergétique de la ration. Le maïs grain se récolte à 35 % d’humidité, il est ensuite stocké puis conservé par voie humide. Sa composition chimique est alors presque semblable à celle du maïs grain sec.  

« Le maïs grain récolté puis conservé par voie humide est un concentré énergétique peu encombrant comportant en moyenne huit à dix fois moins de fibres végétales sous forme de cellulose, et 2,5 à 3 fois plus d’amidon que l’ensilage de maïs plante entière », indique Arvalis. 

Une haute teneur en amidon

Sa teneur en amidon se trouve autour de 75 %/MS, elle est supérieure à celle d’un blé alors que sa teneur en protéines est inférieure d’environ 30 %. En revanche, les cinétiques de dégradations de ces aliments dans le rumen sont très distinctes, ce qui implique des différences de valeur nutritionnelle et de valorisation par les bovins. 

Composition chimique des différentes formes de maïs (Inra 2018) : 

  Maïs plante entière Maïs épi Maïs grain humide Maïs grain sec Blé
Teneur en MS  (%) 34,7 53 67 86,3 86,9
Cellulose brute      (g/kg MS) 200 90 26 26 28
MAT (g//kg MS) 76 83 92 89 126
Amidon (g/kg MS) 322 630 737 739 691
UFL (/kg MS) 0,96 1,08 1,23 1,24 1,19
UFV (/kg MS) 0,92 1,05 1,26 1,26 1,21
PDI (/kg MS) 62 78 78 94 89

 

Différentes dégradabilités

 Dans le rumen, le maïs grain humide possède une vitesse de dégradation de l’amidon et des protéines plus rapides que le maïs grain sec, qui se rapprochent de celles d’un blé. 

« La dégradabilité de l’amidon sera d’autant plus élevée que le stade de récolte est précoce, et que la durée de conservation est longue. La variété a aussi un impact, les variétés à grains dentés présentent généralement une meilleurs dégradabilité que les génétiques cornées à cornées-dentées », précise l’Institut technique. 

1,23 UFL/ kg de MS

Concernant la valeur énergétique, elle se chiffre, pour un maïs grain humide, à 1,23 UFL / kg de MS. À titre de comparaison, l’ensilage de maïs épis possède une valeur énergétique de 1,10 UFL/ kg MS contre 0,98 UFL/ kg de MS pour un maïs ensilage plante entière. La haute valeur énergétique du maïs grain humide peut alors aider à densifier les rations en énergie des bovins pour ajuster les rations des animaux à haut niveau de production ou pour introduire des fourrages moins énergétiques dans la ration. 

 

Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site