La référence technique au service des éleveurs

Les tendances 2014 du Contrôle laitier

Plus de vaches par élevage et de lait par vache

Le nombre global d’élevages actifs au Contrôle laitier a de nouveau baissé en 2014 alors que le nombre total de lactations a augmenté.  Photo : F.MILLION/CNIEL

Édités chaque année par l’Institut de l’Élevage, en collaboration avec France Conseil Élevage et le CNBL, les résultats du Contrôle laitier pour 2014 sont désormais disponibles.

Pour les bovins, le nombre d’élevages actifs au Contrôle laitier a continué de régresser en 2014 : il est de 44133, en baisse de 0,8% par rapport à 2013. En 2004, on dénombrait encore près de 66000 adhérents au Contrôle laitier.
 
Stable depuis deux ans, le nombre total de lactations augmente de 2,5% en 2014 pour atteindre un peu plus de 2,6 millions, sachant que le nombre de vaches actives au Contrôle laitier est de 3,3 millions. Fait marquant de l’année : le pourcentage d’élevages avec plus de 60 lactations progresse fortement (36,2% en 2014 contre 30,8% en 2013). Ces élevages représentent désormais 55,8% des lactations qualifiées.
 
À elles seules, les trois principales races nationales (prim’holstein, montbéliarde et normande) représentent 92,5% du total des lactations (soit -0,3% par rapport à 2013).

+ 66 kg de lait par vache en un an

Après la baisse constatée en 2013, la production laitière brute par vache progresse de nouveau. Elle augmente de 66 kg en 2014 pour atteindre en moyenne 8481 kg par vache, avec une durée moyenne de lactation en léger retrait (340 jours contre 342 en 2013).
 
En parallèle, le taux butyreux (TB) baisse de 0,3 g à 39,3 g/kg et le taux protéique (TP) augmente légèrement pour atteindre 32,3 g/kg (+0,1 g).
 
La situation cellulaire se dégrade en 2014 : la proportion de lactations qui présentent au moins deux contrôles avec une numération cellulaire supérieure à 800000 cellules augmente sensiblement (+0,4%) pour atteindre 16,1%.
 
À l’inverse, la part des lactations dont la numération cellulaire de l’ensemble des contrôles est inférieure à 300000 cellules diminue légèrement par rapport à 2013 (-0,3%), à 42,7%.
 
Retrouvez l'ensemble des résultats 2014 du Contrôle laitier, par race et par département, sur le site de l’Institut de l’Élevage.  
 
Lire aussi :
Cinq entreprises de conseil en élevage se regroupent
Coachlait habilité pour le contrôle laitier

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.