La référence technique au service des éleveurs

Alimentation animale

Les cours des matières premières cessent leur envolée

Publié le 20/04/2021 par Claire LAMY GRANDIDIER dans
Les cours des matières premières cessent leur envolé. ©Gina Sanders/AdobeStock

Après une forte hausse des prix des matières premières, notamment du blé, du maïs, du soja, du colza et des tourteaux depuis l’automne 2020, les prix semblent entamer leur décrue. 
 
Depuis octobre 2020 et jusqu’à fin mars 2021, les matières premières ont connu une forte hausse de leur cours. Aujourd’hui, cette hausse des prix marque le pas, mais le niveau reste très élevé. En France, au mois de mars, le prix moyen du blé était supérieur de 28 % à celui de l’année passée. Le maïs était, quant à lui, supérieur de 32 %, le tourteau de soja de 20 % et celui de colza de 24 % par rapport à 2020. 
 

« L’élément positif de ces dernières semaines est que le prix des tourteaux et des céréales n’augmente plus et a même connu une érosion sur le marché français », explique Manon Sailley, ingénieure d’études économiques – Ifip, Idele, Itavi.

 
Concernant les tourteaux, la récolte brésilienne, de soja, qui vient de s’achever offre de nouvelles disponibilités ce qui se traduit par un tassement des prix sur le marché mondial. De son côté, même si la tonne de colza a dépassé les 500 €/t, le cours du tourteau suit celui du soja. 
 
Par ailleurs, la demande en blé enregistre une accalmie puisque les opérateurs se concentrent désormais sur la nouvelle récolte qui va intervenir dans les prochains mois. 

Le maïs ne connaît pas de baisse

Seule matière première qui ne connaît pas de véritable baisse : le maïs. 

« Les prix mondiaux du maïs ont plus de mal à baisser. En effet, un ralentissement des achats chinois de maïs ne semble pas encore à l’ordre du jour, précise Manon Sailley. Au contraire, courant mars, de très fortes ventes de maïs américain vers la Chine ont été enregistrées. »

Des prix qui ne devraient pas baisser dans l’immédiat car des doutes restent présents sur la production brésilienne de maïs tout comme sur la production américaine puisque la sole totale a été revue à la baisse pour la récolte 2021.
 
Pour en savoir plus, cliquez ici.

Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site