La référence technique au service des éleveurs

Date N'Prairie

Positionner le 1er apport d'azote au plus juste

Les travaux conduits par l’ITCF dans les années 1980 ont montré que l'apport d'azote sur des prairies à base de graminées à une date correspondant à une somme de températures de 200°C (base 0°C) depuis le 1er janvier était le meilleur compromis. Photo : N.Tiers/Pixel Image

Pour aider les agriculteurs à piloter au mieux la fertilisation de leur prairie, Arvalis-Institut du Végétal a mis au point Date N'Prairie, un outil gratuit en accès libre sur ordinateur, tablette et smartphone, qui permet de positionner au plus juste la date du premier apport d'azote sur prairies à base de graminées.

Au moment où démarre la croissance, le besoin d'azote des jeunes plantes est faible, mais le besoin par kilo de matière sèche à produire est élevé (loi de dilution), le sol est encore froid et fournit peu d'azote. Par ailleurs, le système radiculaire en cours de formation ne permet d'explorer qu'un faible volume de sol.

Par conséquent, pour éviter tout ralentissement de croissance dont les effets sur la quantité d'herbe récoltée sont préjudiciables, l'apport d'azote pour le premier cycle de croissance ne doit pas être trop tardif. Il ne doit pas non plus être trop précoce au risque d'engendrer des pertes par volatilisation ou dénitrification.

Portance des sols

Un apport d'azote minéral ou organique à la bonne date, dès les 200°C cumulés permet de satisfaire les besoins des plantes dès la reprise de végétation. Ce positionnement précis de l'apport d'azote assure une production fourragère de qualité dès le premier cycle de croissance en fauche ou en pâture.
Attention toutefois à bien respecter les conditions de portance des sols pour ne pas dégrader les prairies.

Dates moyennes d'atteinte des 200°C cumulés à partir du 01/01

La date du premier apport d'azote sur prairie varie de fin janvier dans l'ouest de la France à mi-mars pour l'est du pays.

Date N’Prairie calcule la date optimale du 1er apport d’azote, correspondant à la date prévisionnelle à partir de laquelle 200°C cumulés sont atteints, et indique si l’année est précoce ou tardive. Le calcul se base sur les données de la station météo la plus proche, fournie par le réseau constitué de Météo France, d'Arvalis et de leurs partenaires. Il est actualisé quotidiennement.

Aller plus loin :
Les prairies multi-espèces vont se développer
Rénovation des prairies : déceler la cause de la dégradation avant de semer
Gérer l'herbe : ne pas se fier aux dates
 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Nos autres publications
Cultivar LeadersTCSCheval santéRelations cultureAfrique Agriculture
Plan du site