La référence technique au service des éleveurs

Marché mondial

Lait : consommation en hausse lente mais constante

Rabobank voit la croissance de la consommation de produits laitiers se poursuivre en Asie, ainsi qu’aux États-Unis et dans l’Union européenne. Photo : Fotolia

Les perspectives du marché mondial des produits laitiers resteront faibles tout au long de l’année 2016, mais avec une pression à la hausse sur les prix à l’approche de 2017, estime la banque néerlandaise Rabobank.

Dans son dernier rapport trimestriel, elle indique que les prix mondiaux des produits laitiers (en dollars US) ont continué à baisser suivant un prix plancher, une évolution en grande partie déterminée par le niveau de soutien à l’intervention de l’Union européenne.

À court terme, les perspectives demeurent pessimistes. La croissance de la production dans les régions de production de lait dans le monde continue à ralentir.

Les perspectives sont en revanche plus optimistes sur le long terme. Kevin Bellamy, analyste à Rabobank indique :

À l’avenir, les nouvelles ne sont pas toutes mauvaises pour l’industrie laitière. À l’exception du Brésil, en proie à la pire récession depuis une génération, Rabobank voit la croissance de la consommation de produits laitiers se poursuivre en Asie, ainsi qu’aux États-Unis et dans l’Union européenne.

Rabobank prévoit qu’au cours de 2016 le ralentissement de la croissance de la production sera compensé par une hausse de la consommation, lente mais constante dans la plupart des principales régions d’exportation.

Croissance modérée de la production en Europe

Par régions, les perspectives sont les suivantes :

  • En Europe, la faiblesse des prix payés aux producteurs entrainera un ralentissement de la croissance de la production. Cependant, alors que la croissance de la production européenne sera modérée, les prix ne chuteront pas.
  • En Nouvelle-Zélande, la production en 2015/16 sera plus élevée que prévu en raison de l’augmentation des précipitations d’été.
  • Aux États-Unis, les prix à la production vont probablement baisser en réponse à l’affaiblissement de la balance commerciale et à l’augmentation des stocks.
  • En Chine, une production moins élevée que prévu au 2e semestre 2015 a conduit Rabobank à revoir à la baisse les prévisions de production pour 2016.
  • En Argentine et au Brésil, la production continue de se contracter, les coûts très élevés des aliments pour animaux mettant les marges des agriculteurs sous forte pression.
  • En Australie, la saison en cours sera la plupart du temps équilibrée pour les producteurs tandis que les marges seront également serrées.

 
Lire aussi :
Le secteur du lait dopé par la demande de l'UE
Un rééquilibrage du marché mondial en vue?
Le secteur du lait dopé par la demande mondiale
Les pays émergents changent la demande mondiale

 

 

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.